3 façon de créer une serre / DIY

DIY Construire une serre / Après la flemme
0 bla-bla | 760 ♥

C’est le moment de préparer les semis pour profiter des légumes d’été! Les miens sont déjà prêts… et ont commencé à investir la maison! Ajoutés à mes plantes envahissantes et ma collection de cactus… ça commence à être légèrement encombrant.

J’ai alors trouvé la solution pour les laisser dehors sans qu’ils souffrent des dernières gelées : j’ai nommé… la serre de poche!
J’ai alors pensé à un aquarium qui n’était plus étanche et prenait la poussière au grenier… il n’attendait plus qu’un petit toit, fabriqué avec un pistolet à colle et de vieux boîtiers de CDs.


Dans ma recherche d’idées, j’ai rencontré de jolis tutoriels pour créer de mini serres soi-même.

Construire une serre à partir de boîtiers de CD

Sans aquarium (et avec un peu de temps et de dextérité) on peut créer une serre en utilisant uniquement les boitiers de CD.

Voir le tutoriel

DIY Construire une serre / Après la flemme

Construire une serre à partir de cadres

Autre idée dans le domaine de l’upcycling : recycler ses vieux cadres pour créer une jolie petite serre.

Voir le tutoriel

DIY / Une serre upcycling en cadres / Après la flemme

Construire une serre à partir d’un meuble Ikea

La délicate parenthèse détourne un meuble Ikea pour en faire une serre et le résultat est (comme toujours) canon !

Voir le tutoriel


Le gang des tomates : du semis au fruit

Pas bien décidés à cultiver ses propres légumes? Et pourtant il y a tellement d’avantages à faire pousser ses plantes, de la graine à l’assiette!

Il y a quelques temps, Julie du blog Banana Pancakes a créé le #gangdestomates. Ecoeurée de voir des tomates consommées en hiver (et de la catastrophe écologique que cela entraîne), elle a eu l’idée d’informer et de rassembler autour de ce hashtag, pour partager la prise de conscience et la fierté de faire pousser son pied de tomates.

Faire pousser son pied de tomates, c’est réaliser qu’il a besoin de patience, de soleil et de toute notre attention. Et qu’il serait impossible de le faire en plein hiver…sauf à sacrément contrarier la nature.

Novices ou pas, main verte ou pas, dans un appartement ou un potager… elle accompagne et renseigne tous les tomates gangsters pas à pas, avec simplicité et bienveillance, du semis au fruit (et la communauté compte 560 jardiniers à ce jour!).

Même si cela fait déjà pas mal d’années que je cultive, j’ai adoré cette initiative (et j’ai appris pas mal de choses sur les tomates!). J’avais envie d’apporter ma pierre à l’édifice en parlant de l’importance de cultiver à partir de ses propres graines.
Et oui, les plantes ont une mémoire. En cultivant les graines des plantes qui ont poussées chez soi, on leur permet de s’adapter génétiquement à notre environnement (terre, climat, arrosages…) et de développer des mécanismes de résistance. Alors une fois que vous aurez appliqué tous les conseils de Julie et obtenu de belles tomates, gardez leurs graines pour recommencer l’année prochaine!

Prêts à rejoindre le gang des tomates? Les principales infos sont à retrouver sur le blog de Julie, sans oublier la communauté du #gangdestomates sur Instagram!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Une question? Un avis? Une idée? C'est par ici >>>