Découvrir la méditation

0 bla-bla | 731 ♥

Cela fait 4 ans que j’ai commencé à pratiquer la méditation, et je peux dire sans exagérer que cela a changé ma vie. J’en ai brièvement parlé dans l’article 3 petites doses de changement : d’une simple curiosité parasitée de clichés (la position du lotus, le bouddhisme, le om̐ …) je suis passée à une activité aussi indispensable pour moi que sortir prendre l’air ou me brosser les dents.
Dans cet article, j’espère vous donner des pistes pour mieux appréhender la méditation, et peut-être même l’intégrer à votre quotidien !

Qu’est ce que la méditation ?

Méditer, c’est porter toute son attention sur l’instant présent, moment après moment. La méditation de pleine conscience (ou méditation laïque) s’appuie sur différentes techniques (fréquence cardiaque, visualisation, auto-hypnose…) qui permettent de sortir de notre pilote automatique pour explorer le fonctionnement de notre corps et de notre cerveau par le biais de nos pensées, nos émotions et nos sens.

Frédéric Lopez la considère comme « une météo intérieure ». Il s’agit en effet de prendre connaissance de son état physique et psychique à un moment donné. Elle est d’ailleurs aujourd’hui utilisée dans la médecine traditionnelle pour renforcer le système immunitaire ou traiter la dépression.

Interview de Frédéric Lopez « Comment la méditation peut changer la vie »

Pourquoi méditer ?

L’état de pleine conscience n’est pas naturel pour l’être humain. Notre cerveau passe son temps à analyser les situations passées, à se projeter sur le futur et à traiter, trier et classer des informations (nous avons environ 41 pensées à la minute, soit 60 000 chaque jour!).
La méditation ne vise pas spécialement la détente (même si elle y contribue), mais doit plutôt être considérée comme un entrainement mental. La seule façon d’apprendre à méditer est de pratiquer régulièrement.

De mon côté, méditer m’a principalement aidé à :

– Respirer correctement :

Ce n’est pas évident pour tout le monde, mais bien respirer n’est pas inné. Les musiciens à vent le savent bien, la respiration abdominale se travaille. Cela permet d’aspirer plus d’oxygène (et d’expirer plus de dioxyde de carbone) mais aussi de masser nos organes internes (poumons, ventre, intestins…) pour libérer les tensions.
Poser son attention sur sa respiration sans la modifier (et sans avoir à vérifier que l’on respire!) n’est pas si facile au départ… Mais avec un peu d’entrainement cela devient un automatisme !

– Gérer mon stress, mes angoisses, mes insomnies :

C’est un des principaux attraits de la méditation : calmer son stress et son agitation mentale. La méditation permet une forme de lâcher-prise : en s’ancrant dans le moment présent, on ne se projette plus dans des scénarios catastrophes, on ne rumine plus sur le passé, on ne s’imagine plus dans le cerveau des autres… Je suis quelqu’un de particulièrement stressé, et la méditation a fait ce qu’aucun autre traitement n’avait réussi : réduire mon stress quotidien, apaiser mon agitation mentale et me permettre de m’endormir rapidement.
De la même façon, ce lâcher-prise aide à relativiser les situations passées et à venir, et facilite donc la prise de décisions.

– Dompter mes peurs :

Mon cerveau, comme tous, a accumulé un certain nombre de phobies et de craintes. Celles-ci servent à nous alerter d’un éventuel danger, qu’il soit justifié ou non (j’ai du vivre en pleine jungle dans une autre vie pour avoir autant peur des araignées…). La bonne nouvelle, c’est que la peur est une émotion parmi d’autres, et il suffit généralement de l’analyser pour que notre cerveau prenne conscience du peu de danger présent (quand c’est le cas) et se détache de cette appréhension.

– Positiver, cultiver la joie et la créativité :

Grande nouvelle ! Notre paix intérieure et notre bien-être dépendent peu des conditions extérieures… La méditation entraîne notre cerveau à repérer le positif et à le privilégier (naturellement, le cerveau a plutôt tendance à retenir le côté négatif pour satisfaire notre instinct de survie).
En d’autres termes, la méditation nous permet de repérer les petites joies du quotidien. Elle nous rend plus attentif à ce qui se passe autour de nous, et développe ainsi l’imaginaire et la créativité.

La méditation sous toutes ses formes

Il n’est pas si simple de rester immobile et concentré sur soi pendant de longues minutes… Pour ma part, j’ai commencé la méditation assise sur une chaise, le dos bien droit, à faire simplement ce que le guide audio m’indiquait avec l’esprit ouvert, sans jugement, et sans objectif à atteindre. Cette position est vite devenue pour moi contraignante et difficile à tenir… Alors j’ai commencé à pratiquer assise par terre, en tailleur, face à une bougie qui m’aide à me poser et me concentrer (oui, la photo est une publicité mensongère… je ne lévite pas dans mon jardin !).
Parfois je suis beaucoup trop agitée ou fatiguée pour suivre le guide audio, alors je laisse mon esprit vagabonder, ou je m’étire en me concentrant sur mon ressenti. Parfois mon dos est trop douloureux pour tenir la position assise, alors je m’allonge sur mon lit, sur le dos (et parfois je m’endors!).

Peu importe la position que l’on adopte, la méditation ne doit jamais se faire dans l’effort ou la contrainte. Il s’agit simplement de se concentrer sur le moment présent. Beaucoup de programmes de méditation proposent d’ailleurs des séances en mouvement : en faisant la vaisselle, en marchant, en cuisinant, en coloriant… A chacun de trouver la routine qui lui convient à l’instant présent.

Mon avis sur 3 applications de méditation

Je pense qu’il n’y a rien de mieux pour débuter la méditation qu’un guide audio. Voici mon avis sur 3 applications pour vous accompagner dans cet apprentissage.
Elles proposent toutes des séances gratuites accessibles aux débutants, des programmes adaptés au quotidien et des formules d’abonnement sans engagement. Il suffit de faire votre choix et de vous lancer !

Petit Bambou :

Je commence par ma préférée! 4 ans que je l’utilise et je ne m’en suis toujours pas lassée. Le contenu est très varié (plus de 800 séances), les programmes s’adaptent à tous (à partir de 5 ans), et les séances sont disponibles en plusieurs langues (anglais, espagnol, allemand)… Bref, il y en a pour tous les goûts !
Les séances durent entre 3min et 50min (pas de panique, pour les débutants elles durent 10min en moyenne) et l’application propose aussi un outil de cohérence cardiaque, des ambiances sonores et des programmes de sophrologie.
L’abonnement mensuel est à 6€99 par mois (il existe aussi une formule annuelle et à vie).


Evolum :

Une application que j’ai eu l’occasion de tester dans sa version d’essai pendant plusieurs mois. Elle propose des séances accessibles aux débutants et une bibliothèque d’ambiances sonores à travers une jolie interface minimaliste.
Personnellement, j’ai été dérangée par l’ambiance sonore des séances. Cependant, l’approche spirituelle que propose Evolum est intéressante (vous pourrez par exemple découvrir ce que sont les chakras, la loi de l’attraction, l’ikigai…) et la voix d’Alexia est particulièrement apaisante (avec, en prime, un bel accent du sud!).
L’abonnement est de 5€ par mois sans engagement (attention, il se déclenche automatiquement en fin de période d’essai si vous ne résiliez pas).


7Mind x Les Anti­sèches du Bon­heur

C’est l’application parfaite pour ceux qui se sentent un peu trop flippés pour commencer ! Des séances simples, méthodiques (un peu trop à mon goût) et des programmes originaux (pour commencer la journée avec Dumbledore par exemple!).
7Mind propose plus d’une centaine de séances, un « Kit Santé » à l’attention des pro­fes­sion­nels de santé et des malades et un « Kit école » à l’attention des ensei­gnants et des élèves (dès 7-8 ans).
L’abonnement trimestriel est de 29€99 (l’application propose aussi un abonnement annuel et à vie).


J’espère que cet article vous aura donné envie de vous lancer et d’expérimenter la méditation. N’ayez pas peur, les premières séances sont toujours un peu déroutantes (il faut juste persévérer tranquillement ;-)).
N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire, que ce soit pour partager votre expérience de la méditation, vos guides préférés, vos appréhensions, ou vos préjugés !


Pour les photos de cet article (mes deux poilus…) j’ai été inspirée par une citation de Eckhart Tolle particulièrement véridique…

J’ai côtoyé différents maître zens. C’étaient tous des chats.

Une question? Un avis? Une idée? C'est par ici >>>