Coup de culture / Printemps 2021

0 bla-bla | 128 ♥

À chaque saison, je partage mes coups de cœur culturels, qu’il s’agisse de musique, podcasts, films, livres, spectacles… Pas forcément des nouveautés, simplement des choses qui m’ont marquée pendant la saison passée, et que j’ai envie de partager. J’espère que cela vous inspirera !


Films

Derrière nos écrans de fumée (Jeff Orlowski et Davis Coombe)

Ce documentaire romancé donne la parole à des experts pour mettre en garde contre la montée des réseaux sociaux, leur mode de fonctionnement et les dommages qu’ils causent à la société et à la santé mentale des utilisateurs.

Ce n’est pas un coup de cœur a proprement parlé car je n’ai pas été très convaincue par la forme du documentaire (des interviews mélangés aux propos mis en scène). Cependant, je pense que tout utilisateur des réseaux sociaux devrait voir ce film pour comprendre leur mode de fonctionnement, les dangers associés et adapter son utilisation en conséquence.
Si je pense que la majorité des utilisateurs ont aujourd’hui conscience que ces plateformes usent et abusent de méthodes de manipulation mentale, je crois que très peu ont conscience de l’impact que cela a sur nos vies.

L’ascension (Ludovic Bernard) / Un tocard sur le toit su monde (Nadir Dendoune)

Un film inspiré d’une histoire vraie : un jeune de banlieue se lance le défi de gravir l’Everest sans aucune expérience d’alpinisme. Il s’aperçoit très vite des difficultés que cela représente, mais ne laisse pas tomber pour autant.

J’ai beaucoup aimé ce film basé sur l’aventure assez incroyable de Nadir Dendoune. Je m’attendais à un film comique assez léger, mais c’est à la fois drôle, beau, surprenant et émouvant (et plutôt romantique, puisque le personnage principal part gravir la plus haute montagne du monde pour impressionner une fille).

J’ai également lu le livre à l’origine de ce film : Un tocard sur le toit du monde de Nadir Dendoune. Il relate une réalité un peu différente : pas de romance, pas de fille amoureuse, moins de camaraderie, plus de politique. Nadir Dendoune est aussi plus expérimenté que le film ne le fait penser. Cela reste quand même un exploit, et si je n’ai pas apprécié l’écriture à proprement parlé (brute et saccadée), j’ai aimé connaître la vraie histoire, sans fard et sans romance.


Livres et magazine

La commode aux tiroirs de couleurs (Olivia Ruiz)

A la mort de sa grand-mère, une jeune femme reçoit en héritage une commode remplie de souvenirs. Le temps d’une nuit, elle va ouvrir les tiroirs et découvrir la vie de son abuela Rita, entre Espagne et France, de la dictature franquiste à nos jours.

J’ai aimé ce livre dès que je l’ai commencé. Parce que c’est l’écriture d’Olivia Ruiz, déjà, et qu’on retrouve le son de ses paroles entre les lignes. Parce que c’est une histoire que je connais si bien sans la connaître, surtout. Une histoire qu’on m’a si souvent racontée sans vraiment l’expliquer, dont on m’a souvent appuyé l’importance sans que je ne la comprenne.
J’ai aimé ce livre parce qu’on aimerait tous retrouver ce meuble rempli des restes de notre histoire familiale, ces lettres pour recréer le puzzle de nos vies que l’on puisse transmettre à notre tour.

La vidéo suivante est une lecture musicale du livre entier. Si vous préférez garder la surprise de la version papier, n’appuyez pas sur play 😉

VanTrip magazine

Tout nouveau magazine sorti au début du printemps, VanTrip Magazine s’adresse aux passionnés de la vie en van, que ce soit pour le quotidien ou juste quelques jours de voyage. Récits de voyage, idées d’itinéraires, recettes, conseils pratiques… il aborde toutes les thématiques concernant la vie nomade.

Un premier numéro que j’ai beaucoup aimé, tant pour qualité des articles que pour celle du support (papier, graphisme et photos). Si vous suivez un peu ce blog, vous savez déjà que je suis une adepte des road-trip… Ce magazine m’a vraiment donné envie de refaire une beauté à notre van (voir un réaménagement complet…) et de partir sur les routes. Une lecture qui fait rêver et donne des envies d’évasion !

Et le désert disparaîtra (Marie Pavlenko)

Samaa vit dans une tribu nomade, dans un monde qui pourrait être le futur de notre planète. La vie a presque entièrement disparu de la surface de la Terre, la nature s’est asséchée, la sable a tout avalé. Pour survivre, son peuple traque les derniers arbres et vend leur bois. En s’enfuyant dans le désert, Samaa va faire une découverte qui va changer l’avenir de sa tribu, et celui de la planète.

J’ai vraiment adoré cette fable écologique. Ce roman d’anticipation peut paraître un peu déprimant, mais c’est un vrai message d’espoir pour l’avenir. C’est un récit accessible à tous, rapide et très bien écrit. Une histoire de résilience, une ode aux arbres, à la vie et à la nature. Une façon de se reconnecter à ce que l’on a autour de nous et d’en prendre soin.


Podcast

Vulgaire (Marine Baousson)

« Un podcast de vulgarisation de trucs, par quelqu’un qui n’y connait rien »… voilà ce que propose l’humoriste Marine Baousson avec son podcast Vulgaire!
Des épisodes courts (environ 10min, pub comprise) sur des sujets multiples dont on a tous entendu parler au moins une fois… sans forcément savoir de quoi il s’agissait. Marine Baousson nous explique tout cela avec beaucoup de simplicité, et à défaut d’avoir retenu quelque chose pour briller en société, on se sera au moins marré !


Si vous avez vous aussi des films, des podcasts, des musiques, des spectacles, des livres… quelque chose que vous avez particulièrement aimé pendant ce début d’année, n’hésitez pas à le partager dans les commentaires !

Une question? Un avis? Une idée? C'est par ici >>>