2 façons de traiter le bois extérieur naturellement / DIY

DIY protéger le bois extérieur naturellement/ Après la flemme Blog
1 bla-bla | 465 ♥

Je vous présente deux techniques naturelles pour traiter le bois extérieur à petit prix : une en conservant la couleur naturelle du bois avec la protection à l’huile de lin, une autre en le colorant avec la recette de la peinture suédoise (ou peinture à la farine).

Ces méthodes sont naturelles mais cela ne veut pas dire qu’elles sont biologiques. Tout dépendra de la technique de fabrication des produits utilisés (pour les pigments notamment). Cependant, elles restent bien plus écologiques (et bien moins chères) que la majorité des produits équivalents vendus en magasins de bricolage.


Traiter le bois en conservant sa couleur naturelle

Une méthode que j’ai très souvent utilisée : protéger le bois avec un mélange d’huile de lin et d’essence de térébenthine. L’huile de lin va traiter le bois et le rendre hydrofuge, tout en lui donnant un aspect brillant et doré. L’essence de térébenthine (une huile essentielle de résineux) va servir de solvant en la faisant pénétrer dans les fibres.

Le bois doit être propre, sec et éventuellement poncé (s’il n’est pas neuf). Appliquer une première couche d’un mélange 50% huile de lin 50% essence de térébenthine en suivant le sens des fibres du bois. Une fois que le bois paraît bien sec (après 1/2 journée environ) passer une seconde couche composée de 70% d’huile de lin et 30% essence de térébenthine.
Sur un bois dur (comme le chêne) il faudra augmenter la proportion de térébenthine pour que l’huile puisse pénétrer (sur un bois très tendre comme le pin, il est possible de la réduire). Cette méthode ne convient pas aux bois exotiques.

Cette technique est la plus simple mais ce n’est pas la plus résistante : sans pigment ou filtre UV, l’huile de lin a tendance à noircir avec le temps. Il faudra donc rénover le bois régulièrement.

Pour cela, j’utilise du sel d’oseille (acide oxalique) qui a la propriété de nettoyer et blanchir le bois.
Je le dissous dans de l’eau chaude (200g par litre) et je frotte le bois avec le mélange. Je laisse poser 1h, puis je rince avec de l’eau chaude. Une fois le bois sec, je le traite à nouveau avec l’huile de lin + térébenthine (comme indiqué précédemment).
En procédant de cette façon le bois restera protégé, il se patinera avec le temps en prenant un aspect brun.


Traiter le bois avec la peinture suédoise

La peinture suédoise est une peinture naturelle à base de farine, pigments et huile de lin. Elle est très résistante (jusqu’à 10 ans), monocouche et filmogène (pas besoin de poncer le bois avant application).

Elle est composée d’ingrédients naturels (que l’on peut trouver en magasin de bricolage) : une base de colle de farine, de l’huile de lin pour protéger le bois, du sulfate de fer comme fongicide, du savon noir comme émulsionnant et des pigments pour colorer.

Le choix des pigments est important : les pigments naturels (ocres, rouges, jaunes, noirs…) résisteront mieux aux UV que les pigments synthétiques ou oxydes (bleus, violets…). Pour une question de goût, j’ai tout de même choisi des pigments synthétiques : il s’agit de la teinte bleu outremer foncé de chez Couleur pigments.

Recette de la peinture suédoise (peinture à la farine)

J’ai adapté la recette du site Esprit Cabane, où vous pouvez retrouver plus de détails et d’exemples sur la peinture suédoise et son utilisation.

Pour 1 litre de peinture :
– 70g de farine
– 800ml d’eau
– 200g de pigments
– 20ml (ou 20g) de sulfate de fer
– 100ml d’huile de lin
– 20ml de savon noir

1. Dans une cocotte, délayer la farine dans l’eau. Faire chauffer le mélange à feu doux en remuant pendant 15min.
2. Ajouter les pigments et le sulfate de fer. Chauffer à nouveau 10min à feu doux, sans cesser de remuer.
3. Ajouter l’huile de lin. Cuire à nouveau 15min à feu doux en remuant bien la préparation.
4. Ajouter le savon noir. Une fois mélangée la texture doit être lisse et épaisse. Ajouter de l’eau si besoin. Laisser refroidir avant utilisation.

Cette peinture doit être conservée dans un récipient hermétique, au frais et à l’abri de la lumière. Elle peut être appliquée sur tous types de bois, même pour la décoration intérieure (le sulfate de fer ne sera alors pas utile). Pour une meilleure accroche, il est préférable d’attendre que le bois neuf travaille et se patine.

J’ai appliqué cette peinture sur une clôture fabriquée à partir de tasseaux de pin, moitié neufs moitié récup (un sur deux). L’application a effectivement été plus compliquée sur les neufs (j’ai du passer deux couches par endroit) mais le résultat final est complètement uniforme.

Naturel ou coloré, il n’y a plus qu’à choisir son camp pour profiter des premiers rayons de soleil sur la terrasse!

One Comment

Une question? Un avis? Une idée? C'est par ici >>>